Archives de catégorie : Öffentlichkeit

Aujourd’hui en “Badische Zeitung”

Manfred G. Haderer a publié un article sur l’Urseetal en Badische Zeitung, le journal de la région. Les trois sujets dont il écrit sont: dévelopment récent en Urseetal, diversité des espèces et la richechess des papillons et, à la fin, ménagement et souci d’un evironment approprié pour des insectes en géneral et des papillons en particulier.

Bienvenues à tous qui trouve le chemin sur nôtre site par cet article.

Excursion dans le marais d’Hinterzarten

Samedi, 30 Juillet 2011, une groupe des intéressés se sont trouvés à Hinterzarten pour faire une excursion en marais. Siegfried Kognitzki était le guide.

Après avour introduit la formation d’un marais and les prémisses il démonstrait la division en zones du marais. Les plantes typiques et quelques animaux qui vivent dans le marais étaient observés. À cause du temps froid les insectes n’étaient pas actives cet après-midi. On n’a vue qu’une seule libellule. Les grenouille rousses et leur larves ne sont pas les habitants typiques d’un marais. En traversant le marais Siegfried Kognitzki présentait plusiers plantes du marais: Vaccinium uliosum (comparé au Vaccinium myrtillus), Potentilla palustris, Menyanthes trifoliata, aussi bien que Andromeda polifolia; Pinus mugo spp. uncinata/rotundata versus Pinus sylvestris, Bouleau pubescent versus autres bouleau. Marchant autour du marais on a trouvé plusieur sauterelles. Finalement une seule Mélitée du mélampyre (Melitae athalia) etait observée.

L’après-midi était favorisé par un temps sec, mais pour un jour du juillet, le temps était trop froid. Après trois heure et demi les marcheurs – des touristes et du Forêt Noir – sont rentrées à la gare de Hinterzarten. Tous les gens remerciaient Siegfried Kognitzki pour un après-midi très très informativ.

Reservée naturelle sans épicéas?

En été, les épicéas singulières autour du marais ont été abattues. Dans les derniers jours, le forêt des conifères est abattu aussi. On essaie de faire rester les feuillus et les pins, arbres characteristiques d’un marais. Aujourd’hui, le vendredi, toutes les épicéas ont été abattues, il faut deménager la surface.

Le marais vu de la rue à Raitenbuch: à droite le Ursee, à gauche la coupe rase (cliquez sur l'image pour agrandir)
Le marais vu de la rue à Raitenbuch: à droite le Ursee, à gauche la coupe rase (cliquez sur l’image pour agrandir)

Parce que le sol en coupe rase appartient au marais, le machine lourds ne peuvent pas y travailler. The épicéas cependant ètè abattues manuellement, tirées au bord, après élaguées et coupées par les machines.

Les machines forestières ne peuvent travailler que du bord, le travail en forêt reste à la main.
Les machines forestières ne peuvent travailler que du bord, le travail en forêt reste à la main.

Aucunes recultivations ne sont envisagé par les responsables, l’aréal reste livré à soi-même.

Les travaux finis, un autre problème sur la liste du AK Ursee présentée en cours du Kulturlandschaftsprojekt serait réglé.

Un rapport de Manfred G. Haderer sur les travaux est publié dans Badische Zeitung mercredi dernier.